Simulation Loi Pinel – Comment déclarer un hébergement VEFA selon la loi Pinel? – annuaire-finances.fr


Investir dans la pierre locative est l’une des solutions préférées de certains contribuables pour tenter de réduire les impôts. Pour ce faire, ils utilisent des systèmes d’exonération fiscale pour le loyer, comme la loi Pinel. Ce dernier est basé sur l’acquisition de nouveaux actifs ou dans l’état de VEFA. Et pour bénéficier de ces avantages fiscaux, la déclaration d’investissement est indispensable. Mais quelle est la procédure à suivre pour y parvenir, notamment un actif VEFA, en vertu de la loi Pinel?

Qu’est-ce que VEFA?

Déclarer un hébergement VEFALe VEFA, appelé « vente en état futur d’achèvement », est une vente sur un seul étage. Ainsi, comme son nom l’indique, du côté de l’acheteur, il s’agit d’un achat de nouvelles propriétés, dont la construction n’est pas encore terminée. Ce système nécessite un contrat entre le promoteur et l’acheteur. C’est ce contrat qui garantit l’achèvement du programme immobilier, pour lequel ce dernier s’est engagé à acheter de nouveaux logements, même si le promoteur fait faillite. Il est à noter que la Garantie d’Achèvement Financier (GFA) protège l’acheteur d’un bien dans un futur état d’achèvement. Par conséquent, le financement de l’achèvement de l’immeuble garantit à l’acheteur que son logement sera livré à temps.

Les étapes à suivre, pour une déclaration d’hébergement VEFA

Tout d’abord, pour que la réduction du Pinel soit correctement validée, il est indispensable que le bien soit achevé dans les 30 mois suivant la signature de l’acte. En d’autres termes, pour le service fiscal, l’événement opérationnel est la date de signature de l’acte authentique. Ce point est l’un des changements que la loi Pinel apporte, par rapport à celui de Duflot, qui exigeait également un délai de 30 mois, pour l’achèvement des travaux, uniquement à partir de la date d’ouverture du site.

En général, la déclaration de revenus VEFA doit être faite l’année suivant la date d’achèvement des travaux. Par la suite, chaque année, les revenus de cet investissement locatif doivent être déclarés à l’administration fiscale.

Les documents nécessaires

Pour la première année, il est nécessaire de remplir le formulaire 2044-EB, qui contient le statut du propriétaire privé, ainsi que l’engagement locatif. En effet, c’est sous cette forme qu’il enregistre, entre autres, le prix du logement, sa date d’acquisition, ainsi que la durée de l’engagement de prise en charge.

À cela s’ajoute le formulaire 2044, qui concerne la rémunération des revenus du capital. C’est l’endroit où l’investisseur déclare ses revenus perçus et déduit de cette somme diverses commissions, telles que l’impôt foncier, les frais de gestion, les assurances, les frais de copropriété, les intérêts de prêt. la limite autorisée par l’administration fiscale. Le résultat obtenu, c’est-à-dire le bilan, qui peut être positif ou négatif, sera déclaré dans le formulaire 2042. Il sera ajouté ou soustrait du total du revenu imposable, selon le cas. Enfin, pour valider la réduction d’impôt liée au système Pinel, il ne reste plus qu’à compléter la déclaration 2042C. Le montant de la réduction d’impôt est indiqué ici, sous la rubrique «Dépenses éligibles à la réduction d’impôt».

Les pièces justificatives à joindre

Nous devons fournir une copie du bail, une copie des avis fiscaux du locataire, de l’année N-2, avant la signature du bail.

Pour les produits VEFA, vous avez besoin de:

  • la copie du déclaration d’achèvement des travaux ;
  • la reçu de réception à la mairie de cette déclaration;
  • un certificat de propriété authentifié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *